Une voiture fait un vol plané de 7 m et tombe sur les voies du RER avant l’arrivée d’un train. Pas de blessés juste des dégats et des milliers de passagers bloqués dans tout Paris, soit l’effet du battement d’aile du papillon…

Comment photographier un accident, sans que ce soient des photos d’accident ? essais :

Accident rer gentilly ©Dominique Martigne 2016

Cette photo va certainement compléter la série « Rouge »

Arrivé sur place peu de temps après je découvre une petite foule bigarrée massée autour des grillages qui surplombent les voies du RER, en contre-bas un train arrêté en pleine voie et une voiture en encastrée contre la locomotive. L’accident est spectaculaire lorsqu’on imagine que la voiture qui à défoncé la clôture a fait une chute de près de 7 mètres. Juste des égratignures pour les passagers. C’est certainement ce qui donne ce côté bon-enfant à la réunion des badauds. L’interrogation principale est « comment ils vont sortir la voiture de là ? », réponse plus bas 🙂

Accident rer gentilly ©Dominique Martigne 2016 Ailleurs c’est la galère, plus de trains en pleine soirée, les transports en bus s’organisent, les téléphones portables créent un réseau d’entraide. De mon côté je cherche quelques images dans l’idée de dessiner en quelques traits le notion d’accident sans voyeurisme ou de fait divers, l’enchevêtrement de tôles, l’humain. Sortir du fait divers pour replacer l’homme apporte le secours au centre de l’histoire.

 

accident rer gentilly © dominique-martigne 2016 verticale 2

Pour la petite histoire, pas de grue gigantesque ni de moyens compliqués pour sortir la voiture des voies en contre-bas. Non, l’équipe de relevage de la RATP à simplement mis l’épave de la voiture sur des petites roulette, et ils l’ont simplement poussée vers la station suivante qui dispose d’une une voie de garage…

accident-rer-dominique-martigne-2016_80