Publiée sur L’Œil de la photographie

Cette photo « Un amour de Karsher » à été prise en 2010 alors que je nettoyais ma terrasse. Ces quelques lettres tracées avec le jet puissant du nettoyeur haute pression se sont mises à révéler une surface propre et lumineuse au milieu de la poussière, de la saleté et des mousses.

Le jet d’eau n’était pas une arme contre, mais un outils pour. Au travers des dépôts du temps apparait la tendresse de la matière, même s’il s’agit ici d’un simple ciment, comme un remerciement, symbole d’une unité et de ses contradictions, un peu de l’alliance indispensable du « sombre » et du « lumineux ».

Ces lettres tracées en réponse à Nicolas Sarkozi restent intemporelles et trouvent aujourd’hui leur place dans les mots d’amours de la Saint Valentin.

A voir sur L’Œil de la Photographie…

Un amour de Karsher, Doinique Martigne 2010, Archival pigment sur papier baryté.- 37x49 cm

Un amour de Karsher, Dominique Martigne 2010, 37×49 (photo 24×36 cm) Archival pigment sur papier baryté.

Commander un tirage